Comment préparer un rhum arrangé maison ?

Comment préparer un rhum arrangé maison ?

Un rhum arrangé, qu'est-ce que c'est ?

Pour les novices et parce qu'il est toujours bon de commencer dans l'ordre, il n'est pas inutile de rappeler ce qu'est un rhum arrangé. À la base du rhum arrangé, on trouve évidemment du rhum, dans lequel ont macéré divers ingrédients : feuilles, fruits, épices, voire même parfois friandises. Boisson emblématique de l'île de la Réunion, il se buvait à l'origine plutôt en digestif mais se consomme désormais aussi à l'apéritif si on lui rajoute du sirop de sucre de canne pour l'adoucir. Tous types de fruits peuvent être utilisés à son élaboration, cela dépend de la saveur que vous souhaitez lui donner. Quant aux épices, si là encore tout est question de goût, les plus communément utilisées sont la vanille et la cannelle. On a parfois tendance à mélanger rhum arrangé et punch mais, ce qui différencie les deux est que, généralement, le punch contient une quantité nettement plus importante de sucre et sirop de sucre.

Bien choisir vos ingrédients pour votre rhum arrangé maison

Pour préparer un rhum arrangé, le choix des ingrédients est important. D'abord, quel rhum pour préparer un rhum arrangé ? Je vous conseille d'opter pour un rhum traditionnel, qu'on appelle rhum blanc agricole, qui titre généralement aux alentours de 50°. En ce qui concerne les fruits, à vous de choisir votre saveur mais, si vous voulez être certain d'obtenir un bon résultat pour votre recette de rhum arrangé, privilégiez les fruits frais et bio, à bonne maturité. Les volumes de fruits et de rhum à utiliser seront à peu près égaux. Concernant les épices, si vous optez pour la vanille, prenez soin de couper les gousses en deux avant la macération afin d'accélérer le processus. Pour la cannelle, il faut évidemment prendre de l'écorce et non de la poudre. Enfin, concernant le sucre, c'est à vous de déterminer si vous souhaitez que votre rhum arrangé soit plus ou moins adouci. Vous devez également prendre en compte les sucres naturellement contenus dans les fruits que vous utilisez et adapter votre dosage au type de fruits. Dans le cas d'une utilisation de fruits confits ou en conserve, un moindre dosage en sucre sera conseillé. Généralement, le sucre de canne est le plus adapté et représente entre 10 et 20% du volume total en moyenne.

Obtenir une bonne macération

Pour un rhum arrangé original, en plus du choix des ingrédients, il faut prendre soin de la macération, qui doit se faire dans un récipient en verre qui n'altérera pas le goût du rhum, et que vous scellerez, en plus du couvercle, avec un film en cellophane pour éviter le contact avec l'air. Concernant l'environnement, si le débat sur la nécessité de laisser macérer votre rhum arrangé à l'abri de la lumière ou pas n'est pas tranché, choisissez en revanche un environnement relativement chaud si vous souhaitez une macération plus rapide. Cependant, un peu de patience est recommandé, et il faut surtout veiller à mélanger régulièrement, sans mouvements brusques, votre macération, pour contribuer à la diffusion des arômes, en prenant à chaque fois soin de bien resceller le tout pour éviter toute oxydation. Le temps total de macération aura tendance à varier suivant les ingrédients utilisés, et vous devrez donc goûter régulièrement votre préparation. Trois mois, c'est toutefois un délai moyen raisonnable. Ensuite, régalez-vous, avec modération bien sûr !

Recettes liées